Русская версия «Maxime & Co»
Accueil

15e Semaine du nouveau cinéma russe « Regards de Russie »

La semaine du cinéma russe à Paris « Regards de Russie » se déroulera pour la quinzième fois dans la capitale française, avec le soutien du Ministère de la Culture de la Fédération de Russie.

Le public parisien découvrira, du 8 au 14 novembre, les « premières » les plus remarquées du cinéma russe dans les salles de L’Arlequin (rue de Rennes), ex-cinéma « Cosmos », connu par ses projections de films soviétiques.

 


Informations pratiques:

Projections en VOST suivies de rencontres avec les équipes des films

Tarifs:
7€ tarif normal – 6€ étudiant – 5,50€ groupes scolaires
4€ enfant (valable pour le film d’animation)
40€ le pass 10 séances (sauf ouverture & hors les murs)
8 € séance d’ouverture

Tarif unique hors les murs de “l’Arlequin”: 7€

«L’Arlequin»
76 rue de Rennes
75006 Paris,
Métro: Saint-Sulpice
«Majestic Passy»
18 rue de Passy
75016 Paris,
Métro: Passy

 


Liste des films présentés à Paris

«Mathilde», A. Outchitel -2017, 2h10
«Arythmie», B. Khlebnikov – 2017, 1h56
«Le Bolchoï», V. Todorovski – 2017, 2h12
«La carpe (dé)givrée», V. Kott – 2017, 1h45
«Harms», I. Bolotnikov – 2017, 1h35
«Tango Balte», P. Tchoukhrai – 2017, 1h47
«Faute d’amour», A. Zvyaguintsev – 2017, 2h07
«Le filet», A. Streliannaya – 2017, 1h15
«Paradis», A. Kontchalovski – 2016, 2h11
«Rock», I. Chakhnazarov – 2017, 1h27
«Saliout-7», K. Chipenko – 2017, 1h51
«Selle turque», Y. Razykov -2017, 1h16
«Allume le feu !», K. Pletniov – 2017, 1h44
«20:17», documentaire en trois actes consacré à la révolution russe – 2017, 1h15
«Les premiers sur la lune», pseudo-documentaire de A. Fedortchenko – 2005, 1h15
«Le joyeux manège», film d’animation pour enfants (à partir de 3 ans) – 2017, 45′

Davantage d’informations sur les films en suivant ce lien: http://cinema-russe-paris.ru/fr/year/2017/


Horaires des séances

(Cliquer sur l’image pour l’agrandir ou la télécharger)


MATHILDE, la production à grand spectacle d’Alexei OUTCHITEL, sur le choix entre le devoir et l’amour, sur la passion romantique de l’héritier du trône russe le tsarévitch Nicolas pour la jeune ballerine Mathilde Kchessinskaia, inaugurera la Semaine du cinéma. Le film sort fin octobre sur les écrans en Russie.

2016 et 2017 ont été des années productives pour les cinéastes russes. Les films du programme de la Semaine ont été encensés par les milieux cinématographiques et ont obtenu des prix prestigieux dans des festivals internationaux. Le public de la Semaine du cinéma aura donc l’occasion de voir le film d’Andreï Kontchalovski Paradis, Lion d’Argent de la Mostra de Venise, et le film Faute d’amour d’Andrei Zviaguintsev, Prix du Jury du Festival de Cannes.

Dans son film Tango balte, tourné d’après le récit d’Ephraïm Sevela « Vends ta mère », Pavel Tchoukhraï se penche de nouveau sur le thème tragique de l’Holocauste et son impact sur le destin d’un homme. Le film Arythmie de Boris Khlebnikov, réalisateur de la génération 2000 évoque, à travers l’histoire d’un médecin urgentiste qui se pose la question «comment se sauver soi-même ?», les expressions de l’amour dans différents aspects de la vie.
Les organisateurs proposeront un focus sur la nouvelle génération de réalisateurs, notamment un road-movie sur un jeune groupe de rockeurs Rock d’Ivan Chakhnazarov, fils du réalisateur Karen Chakhnazarov, et le film expérimental Le Filet d’Alexandra Strelianaïa, tourné au bord de la mer Blanche. L’actrice Inga Oboldina s’est vue récompensée dans de nombreux festivals pour son interprétation du personnage principal du film Allume le feu ! de l’acteur Kirill Pletniov dont c’est le 1er films en tant que réalisateur.

Comme de tradition, la Semaine présentera également des films ayant marqué l’année cinématographique en Russie : le film de Valéry Todorovski sur les coulisses du ballet classique, intitulé Le Bolchoï ; un film à suspense dans les espaces cosmiques, tiré d’une histoire vraie – Saliout-7 de Klim Chipenko ; la tragi-comédie La Carpe (dé)givrée de Vladimir Kott, film primé dans de nombreux festivals, avec la participation de Marina Neïolova et Alissa Freindlikh. Les amateurs de littérature que sont les Parisiens seront captivés par le destin tragique du célèbre poète russe Daniil Harms, relaté dans le film Harms d’Ivan Bolotnikov, élève du réalisateur Alexeï Guerman père.

La Semaine n’oublie pas le documentaire avec 20:17, une réflexion en trois actes de jeunes réalisateurs sur la Révolution d’Octobre, ni les enfants avec un almanach de dessins animés Le Joyeux Manège, conçu par le plus ancien studio de films d’animation du pays «Soyouzmoultfilm».

Une conférence complètera la programmation, animée par Eugénie Zvonkine (directrice de l’ouvrage et auteur) et Joël Chapron (auteur) à l’occasion de la sortie de «Cinéma russe contemporain, (r)évolutions», premier ouvrage collectif d’envergure, écrit en français, consacré au cinéma russe contemporain.

 


INFORMATIONS PRATIQUES :
www.lesecransdeparis.fr
www.cinema-russe-paris.com

Les 16 films de la programmation 2017 seront projetés, au cinéma « L’Arlequin », en version originale sous-titrée en français.

Vous pouvez acheter les billet sur le site :
www.lesecransdeparis.fr
Ou
directement au cinéma l’Arlequin :
76 rue de Rennes – Paris 6e

Une séance « hors les murs » aura lieu, le 10 novembre, au cinéma Majestic Passy.

8€ soirée d’ouverture – 7€ plein tarif – 6€ étudiant – 5,50€ scolaires – 4€ enfant – 40€ le pass 10 séances ( sauf ouverture & hors les murs)

Les rencontres avec les cinéastes sont traduites par un interprète La Semaine du cinéma russe à Paris est organisée par les sociétés Interfest et Propeller Production, avec le soutien du Ministère de la Culture de la Fédération de Russie, avec la participation de la Société les Ecrans de Paris, en coopération avec l’Association « Dialogue franco-russe ».


Date : 08.11.2017 — 14.10.2017
Contacts : www.cinema-russe-paris.com

Share